La banque a toujours été considérée comme un univers fermé

0
476

La banque a toujours été considérée comme un univers fermé

Banque

Une activité obscure, complexe dont la sophistication croissante des opérations demeure réservée à un cercle restreint de spécialistes et de professionnels.

Et pourtant, la banque est au cœur de l’économie nationale. Elle joue de plus en plus un rôle décisif. Gérant les dépôts et l’épargne, distribuant les crédits, animant les marchés financiers, organisant les paiements et le change ; les établissements bancaires irriguent le pays d’un flux vital : l’argent. Une matière première qui n’est pas ordinaire. Une marchandise dont le processus de fabrication est bien mystérieux. Une denrée rare, sensible, stratégique qui ne peut laisser personne indifférent.

Banquier

Pour le chef d’entreprise, le banquier n’est-il pas pour lui un partenaire incontournable pour réaliser ses projets d’investissement ou tout simplement pour financer son activité de tous les jours.

Pour le simple particulier, le banquier n’est-il pas dépositaire de bien de secrets ? n’a-t’il pas la garde de sa fortune, de son épargne ou de ses économies. N’est-il pas pour lui un passage obligé pour l’obtention d’un découvert, d’un crédit à la consommation ou d’un prêt logement.

Enfin pour les pouvoirs publics, la banque n’a pas une activité ordinaire. En faisant circuler la monnaie par les crédits qu’elle consent, en mettant des moyens de paiement à la disposition des agents économiques, la banque participe à une fonction essentielle : la création monétaire.

Voilà qui justifie que, dans tous les pays, l’activité bancaire soit l’objet d’un strict contrôle public, indispensable à la fois pour assurer le respect de la politique monétaire de l’Etat et pour protéger les intérêts des déposants.

En France, ce contrôle, confié essentiellement à Banque de France, constitue  un paramètre fondamental de la loi bancaire.

Depuis 10 ans, la profession bancaire connaît un véritable bouleversement : les textes de base ont changé, la politique monétaire utilise des instruments nouveaux, des techniques de financement inconnues ont fait leur apparition , les progrès technologique ont donné naissance à de nombreux produits, qui révolutionnent les moyens de paiement( cartes bancaires, guichets automatiques, transferts électroniques…)

De nouvelles activités ont vu le jour, en raison de la création d’un marché de change et de l’explosion des marchés de capitaux. L’arbitrage entre les différents compartiments de ces marchés devient une nécessité et le métier traditionnel de banquier, intermédiaire financier, se double d’une activité de conseil et d’ingénierie financière.

Le libre jeu de la concurrence, la généralisation de la déréglementation et l’ouverture de l’économie européenne sur l’extérieur ayant largement favorisé cette ouverture.

LAISSER UN COMMENTAIRE